• Le birman

    Chat à la personnalité assez complexe et indéchiffrable, le chat Birman, peut-être pour confirmer encore plus son côté imprévisible, instaure avec son maître un très beau rapport basé sur l’amour et la fidélité. Son aspect raffiné et précieux, son caractère mystérieux qui n’a rien de « sauvage » en font un chat si particulier qu’il mérite bien son nom de Chat sacré de Birmanie.

     

    Les origines du chat Birman

     

    Originaire de Birmanie, ce chat aurait été un animal sacré qui ne pouvait sortir des temples ; malgré cette règle protectrice rigide, aux alentours des années vingt, le milliardaire américain Vanderbilt aurait réussi à obtenir, peut-être en corrompant l’un des serviteurs du temple, un mâle et une femelle.

    Selon une autre tradition, ce chat serait issu d’un Siamois et d’un Persan. Dès les années vingt, les premiers Birmans, établis en France, se reproduisirent et prospérèrent. Comme tant d’autres races, le chat Birman frôla l’extinction à cause de la Seconde Guerre mondiale : un couple en réchappa à partir duquel on reconstitua la race.

     

    Le chat idéal

     

    Le chat Birman appartient au groupe des races félines qui portent le gène siamois : en effet il a une robe de couleur claire et sombre aux pointes (museau, pattes, oreilles et queue), et ses yeux sont bleus, dans des tonalités allant du bleu clair à l’ardoise.

    Son dos est beige doré et son ventre blanc comme ses pieds, dits gants, qui sont sa caractéristique principale : le blanc doit être pur et ne doit jamais dépasser l’attache des doigts. Le poil, qui est mi-long sur les côtés et sur le corps, est très abondant au niveau du collier, en particulier chez les mâles et il a une texture soyeuse ; le sous-poil est très rare.

    La tête est solide, large et arrondie même si, vue de profil, elle s’avère légèrement plus longue que large. Le nez, au profil convexe, a la truffe tournée vers le bas. Les joues sont hautes et bien marquées, la mâchoire est robuste et le menton fort.

    Le corps est légèrement allongé et massif ; l’ossature lourde porte une solide musculature. Sa taille se situe entre moyen et grand ; les pattes sont fortes et courtes, les pieds ronds et grands. La queue, de longueur moyenne, doit être proportionnée au corps.

     

    La couleur du poil

     

    Le poil du corps du chat Birman est toujours beige doré, avec le ventre et les « gants » blancs, mais les couleurs des pointes peuvent énormément varier : on distingue les variétés cream point, red point, lilac point, blue point, seal point et chocolate point. Il existe également le seal tortie point, le seal tortie tabby point, le blue tabby point et le seal tabby point.

     

    Le caractère

     

    Le chat Birman est un chat au caractère splendide, un peu timide et très sensible ; il n’est absolument pas collant, ennuyeux ou bruyant, mais s’il n’obtient pas ce qu’il veut, il « boude » et il est capable de commettre quelques méfaits. Il aime beaucoup jouer, même lorsqu’il se fait vieux, et c’est justement à travers le jeu qu’il se socialise facilement.

    Comme il a besoin de mouvement, surtout lorsqu’il est chaton, le fait de jouer avec une balle est la solution idéale pour ses besoins et, chose assez rare, c’est justement à l’aide d’une balle qu’on peut lui apprendre à rapporter, activité que peu de chats sont capables – ou ont envie – de faire.

     

    Les soins

     

    Le toilettage du chat Birman est très simple, à la fois parce que son poil milong est très soyeux et ne fait pas de noeuds, et en même temps, comme nous l’avons déjà dit, parce que son sous-poil est très rare ; en temps normal, il suffira d’un bon brossage hebdomadaire effectué avec une brosse souple, alors qu’en période de mue, quelques soins supplémentaires seront nécessaires, pour éliminer le peu de duvet qui pourrait se former.

     

    Un birman :


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :